AVANT GARDE RUSSE

L'AVANT GARDE RUSSE A CENT ANS



Antonina SOFRONOVA
Résolument récidiviste, Victor Sfez célèbre le centenaire de la naissance des mouvements suprématiste et constructiviste, lors de l’exposition futuriste “0, 10” à Pétrograd en 1915. Cette exposition réunissait pour la dernière fois Malévitch et Tatline, les deux grands maîtres à penser d’un style nouveau qui allait marquer toute l’esthétique du XX e siècle. “0, 10” correspond en effet, à ce moment fulgurant dans l’histoire de la peinture moderne où Malévitch présente son fameux Carré noir sur blanc (visible actuellement à la fondation Louis Vuitton) et Tatline, ses reliefs suspendus. Ces premières abstractions géométriques pures, dans le domaine de la peinture et de la sculpture, entraînent l’esprit vers une manière radicalement autre de voir et construire le monde.
 Nombreux sont les artistes qui ont contribué avec force à l’élaboration d’un réel  affranchi de toutes les pesanteurs du passé. Certains ont suivi Malévitch sur le chemin des étoiles et des “spoutniks” (ce terme est utilisé pour la première fois par Malévitch), d’autres ont emboîté le pas de Tatline sur la voie de la création industrielle qui, avec son lustre d’acier, promet d’enluminer le monde.

Vous pourrez voir à la galerie Victor Sfez des oeuvres d’artistes fondateurs de l’avant-garde russe tels Klioune, Larionov, Exter, Lissitski, Popova, Pouni, Sofronova,Tchachnik, etc.



Nina KOGAN
 Klioune est un peintre théoricien de l’avant-garde russe. Son travail est une interprétation raffinée du suprématisme.
 Larionov est d’abord un peintre néo-primitiviste. En 1914, il fonde le courant pneumo-rayonniste (rayonnisme spirituel), premier mouvement non-figuratif qui le place aux côtés de Kandinski, Mondrian, Malévitch, initiateurs de l’abstraction picturale.
Alexandra Exter est une grande figure artistique qui a offert des oeuvres  au sein de différents mouvements qui vont du fauvisme, au cubisme, cubo-futurisme et constructivisme.
 El Lissitski, peintre, dessinateur, architecte, typographe, acquis aux idées du suprématisme, crée une série de tableaux intitulés “Proounes”, “projets d’affirmation et de fondation du nouveau” qui font la synthèse entre la peinture et l’architecture.
Ilya TCHATCHNIK
Popova, peintre, designer, décoratrice de théâtre, elle participe à toutes les expositions majeures de l’avant-garde de 1915 à 1917 et travaille en collaboration avec Tatline.
Pouni, peintre, dessinateur, théoricien de l’art. Il distribue lors de l’exposition “0, 10”, un tract-manifeste sur le suprématisme. Il travaille la poétique de la “facture” (texture) et est précurseur du ready-made.
Sofronova, peintre, designer, elle met en forme des revues, livres et crée des compositions constructivistes.
 Tchachnik, peintre théoricien, il est un membre fondateur de l’Ounovis, l’école suprématiste, et crée avec Malévitch des architectones et des planites.

La galerie Victor Sfez vous offre des pièces muséales devenues rares après avoir fait l’objet d’une mise à l’index sous le régime politique de Staline. Les oeuvres de l’avant-garde russe ont toutes été le fruit d’une intense recherche intellectuelle, voire spirituelle, dans un contexte de créativité inégalé au cours de l’histoire. Chaque tableau est d’autant plus précieux qu’il est le survivant d’un voyage complexe à travers le temps et la pensée.

L’avant-garde russe est fondamentale dans l’histoire de la peinture moderne, dans l’histoire de la peinture tout court. Toute exposition, quelqu’en soit l’échelle, qui permet de voir, toucher, reprendre le fil de cette aventure est la conquête d’une autre dimension humaine.

Hélène Carron-Desrosiers